La zone de défense et de sécurité sud

 
La zone de défense et de sécurité sud

Les zones de défenses ont été créées en 1959, afin de renforcer les capacités de l’État à assurer la sécurité sur une zone géographique large. Aujourd’hui, il existe en métropole 7 zones de défense et de sécurité.

Chaque zone de défense et de sécurité est dirigée par un préfet de zone de défense et de sécurité qui est le préfet de région du siège de la zone. En l’occurrence pour la zone sud, il s’agit du préfet de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

 Il est assisté d’un préfet délégué pour la défense et la sécurité, sauf pour la zone sud, qui, depuis le décret du 15 octobre 2012, dispose d’un préfet de police de plein exercice en charge de l’ordre public sur les Bouches du Rhône, et sous l’autorité du préfet de zone, d’un secrétaire général de la zone de défense et de sécurité qui se consacre exclusivement aux affaires zonales.

Par décret du Président de la République en date du 27 avril 2017, Magali CHARBONNEAU, administratrice civile hors classe, est nommée sous-préfète hors classe, secrétaire générale de la zone de défense et de sécurité Sud auprès du préfet de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, préfet de la zone de défense et de sécurité Sud, préfet des Bouches-du-Rhône.

 

Les missions de la zone de défense et de sécurité Sud 

Sous l’autorité du Premier ministre, le préfet de zone est le délégué des ministres dans leurs attributions de défense et de sécurité nationale. Il dirige les administrations civiles de l’État dans le cadre de la zone afin :

- d’élaborer des mesures non militaires de défense ainsi que la coopération avec l’autorité militaire ;

- de coordonner les moyens de sécurité civile dans la zone ;

- d’administrer et mutualiser un certain nombre de moyens de la police et de la gendarmerie nationales et de moyens des transmissions du ministère de l’Intérieur ;

- de préparer et gérer les crises.

La zone de défense SUD en quelques chiffres :

zone chiffres nov 2016

L'organisation de la zone de défense et de sécurité sud:

Les services de la zone de défense et de sécurité Sud 

Pour mettre en œuvre les missions zonales, le secrétaire général de la zone de défense et de sécurité sud dispose :

  •  du Ce.Z.O.C. (Centre zonal opérationnel de crise), structure unique composée :

D’un cabinet : Le directeur de cabinet est Guy BAUMSTARK Lieutenant-colonel de la gendarmerie.

Le cabinet est constitué :

  • D’un pôle sécurité et relations internationales
  • D’un pôle renseignement et lutte contre la radicalisation
  • D’un pôle communication
  • D’une cellule gestion des crises routières
  • Bureau administration générale.

- D'un Etat-major interministériel de zone (EMIZ)

Le chef d’Etat-major est François PRADON colonel de sapeurs pompiers professionnels.

logo_EMIZ2016_3

L’EMIZ prépare et met en œuvre les mesures concourant à la sécurité nationale s’agissant de :

- la planification et la gestion des crises

- la défense non militaire, la défense civile, et la défense économique

- D'un centre opérationnel de zone (ouvert H24)

Le chef COZCentre opérationnel de zone (à l’échelon de la zone) est Fabrice CHASSAGNE, Chef de bataillon des formations militaires de la sécurité civile.

Il est en charge de :

  • la veille opérationnelle en matière de sécurité civile
  • la veille routière.

Il dispose d’un compte twitter : @cezoc13

sgami
  • Du SGAMI (Secrétariat général pour l’administration du Ministère de l’Intérieur) : 

Le secrétaire général de la zone de défense et de sécurité sud est également secrétaire général de l’administration du ministère de l’Intérieur. Il est secondé par un secrétaire général adjoint qui est Hugues Codaccioni, contrôleur général.

Le secrétariat général de l’administration du ministère de l’Intérieur, ex SGAP - secrétariat général de l’administration de la police, apporte un support logistique et d’expertise au profit de la police et de la gendarmerie nationales dans les domaines :

- du budget et des finances ;

- des ressources humaines ;

- de la logistique, de l’immobilier, de l’armement, de l’automobile et de l’habillement ;

- du service médical de la police nationale ;

- des technologies de l’information et de la communication, informatique et sécurité des réseaux.

  • La Délégation de la Protection de la Forêt Méditerranéenne :
    dpfm

La délégation de la protection de la forêt méditerranéenne est composée de trois chargés de mission : Jean-Jacques BOZABALIAN colonel de sapeurs pompiers professionnels, Etienne CABANNE ingénieur en chef des ponts, des eaux et des forêts et Rolland PHILIP ingénieur divisionnaire de l’agriculture et de l’environnement.

Elle a pour mission de mettre en œuvre la politique de l’Etat en matière de prévention des incendies et propose une expertise et des conseils pratiques, techniques et réglementaires, ainsi qu’une analyse des causes issues de la mémoire des incendies en méditerranée, organisée via une base de données et le retour d’expériences. http://www.dpfm.fr/

Retrouvez ici la carte de la zone de défense sud