Les actualités du Préfet

Stéphane BOUILLON a posé la première pierre du futur banc d’essai à l’air libre de la SNECMA

 
Stéphane BOUILLON a posé la première pierre du futur banc d’essai à l’air libre de la SNECMA

Stéphane BOUILLON a posé à Istres la première pierre du futur banc d’essai à l’air libre de la SNECMA. Cette nouvelle installation testera une nouvelle génération de moteurs destinés à équiper les courts-moyens courriers de l’aviation commercial

La nécessité d’un banc d’essais pour les moteurs du futur

L’implantation historique, dès 1962, du centre d’essais en vol de Snecma (Safran) sur la Base Aérienne d’Istres au sein de la DGA, a permis le développement de moteurs d’avions de combat et d’avions civils. Pour répondre aux futures exigences environnementales et aux besoins des compagnies aériennes de réduire leurs coûts en carburant qui représentent actuellement près de la moitié de leur budget, Snecma développe notamment une nouvelle génération de moteur, le LEAP, pour une entrée en service dès 2016, avec un gain en consommation de carburant et une nette diminution du bruit perçu.

L’attribution de la Prime à l’Aménagement du territoire (PAT) marque l’implication forte des pouvoirs publics pour l’aménagement du territoire et le développement

Cette prime à l’aménagement du territoire (PAT) - Etat (450 000 euros) complétée par le Conseil régional et le Conseil départemental (respectivement 225 000 euros) - a été un élément déterminant dans le choix du lieu d’implantation par la Snecma (Safran) de ce second banc à l’air libre dont la localisation était en concurrence avec d’autres sites en Russie, aux Etats-Unis et en Pologne.

Un projet aux effets positifs sur le territoire

L’enjeu de ce projet structurant pour l’avenir et porteur d’emplois est de dynamiser l’activité aéronautique en région en y introduisant un segment de marché tèrs porteur dans les deux prochaines décennies : celui des avions courts-moyens courrier de l’aviation commerciale. L’accompagnement via la PAT doit permettre la création de 60 emplois dans les 5 ans à réception du banc. Alors que les travaux du banc débutent, le site Snecma d’Istres compte déjà 100 personnes Safran, contre 45 en 2013

Une opération qui renforce la bonne santé de la filière aéronautique en région, filière d’investissement d’avenir

Selon une étude de l’INSEEInstitut national de la statistique et des études économiques publiée en juillet dernier ,190 entreprises composent à la fin 2013 la filière aéronautique et spatiale en Paca. Ces entreprises régionales emploient 25 300 personnes, dont 18 100 exclusivement dédiés à l’activité aéronautique et spatiale (AS) et créent de l’emploi. La région a ainsi les moyens de jouer un rôle d’importance dans cette filière d’excellence au niveau national.

Le renforcement du secteur aéronautique s’est appuyé sur la structuration de ses acteurs, avec le pôle de compétitivité Pégase, le projet Henri Fabre....avec pour objectif de créer un continuum entre les activités de recherche, de transfert et de valorisation. Une filière d’avenir en région dont la compétitivité est soutenue par l’Etat à travers le programme Investissement d’avenir qui finance des projets innovants comme l’hélicoptère du futur (Airbus) ou la Plate-forme mutualisée d’innovation. Une filière également accompagnée à travers le Contrat de plan Etat-Région (via la formation, la Recherche..).

La filière aéronautique et spatiale en région en chiffres

Selon une récente étude de l’INSEEInstitut national de la statistique et des études économiques (juillet 2015) la filière aéronautique et spatiale rassemblait, en Provence-Alpes-Côte d’Azur, 190 entreprises fin 2013. Ces dernières emploient 25 300 salariés, dont 18 100 dédiés exclusivement à l’activité aéronautique et spatiale. La filière est créatrice d’emplois : l’effectif salarié y a augmenté de 1,9 % en 2013. Au total, la filière représente 2,2 % de l’emploi marchand de Paca (hors agriculture) et 10,5 % des emplois industriels. Filière innovante en Paca, 40 % des entreprises accomplissent de la recherche et du développement (R&D) et mobilisent pour cela, hors grands constructeurs, l’équivalent de 1 050 emplois à temps plein.

Les entreprises de la filière se concentrent autour des sites d’Airbus Helicopters et Thales Alenia Space implantés respectivement à Marignane et à Cannes. Deux entreprises de la filière sur trois travaillent directement avec les grands constructeurs nationaux.

Par ailleurs, la filière aéronautique et spatiale est naturellement tournée vers l’international par la nature de ses produits et de ses clients. Hors gros constructeurs, 40 % des clients de l’activité spatiale et 25 % de ceux de l’aéronautique sont à l’étranger.

> CP filière aeronautique pose premierre pierre banc d'essai en vol Snecma 150915 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,15 Mb

6
photo