A la Une

L'égalité professionnelle dans la fonction publique

 
L'égalité professionnelle dans la fonction publique

Sensibiliser sur les stéréotypes et leurs effets comportementaux, découvrir les conséquences des inégalités et connaître les bonnes pratiques au sein de la fonction publique sont les enjeux de cette journée.

À l’occasion de la journée internationale des femmes, la délégation régionale aux droits des femmes a organisé une réunion sur l’égalité professionnelle dans la fonction publique, en présence de Stéphane Bouillon, préfet de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, préfet des Bouches-du-Rhône, ce mercredi 8 mars 2017, dans les Salons d’honneur de la préfecture.

La parité dans la fonction publique en région Provence-Alpes-Côte d'Azur en quelques chiffres :

Les femmes sont majoritaires dans la fonction publique: 435 000 personnes travaillent dans la fonction publique en région Provence-Alpes-Côte d'Azur avec un taux de féminisation de 57,3% (contre 61,4% en France métropolitaine)

Elles deviennent minoritaires dès que le niveau de responsabilité augmente. En effet, dans la fonction publique d’État un tiers seulement des cadres de catégorie A+ (emplois d’encadrement supérieur et de direction) sont des femmes. Ainsi les corps des officiers supérieurs (hors généraux) et des commandants de police ne comptent respectivement que 5,9 % et 18,1 % de femmes. Dans la fonction publique territoriale, si les attachés territoriaux sont majoritairement des femmes (65,6%), les administrateurs territoriaux ne sont féminisés qu’à hauteur de 30,1%.
 
Dans un objectif de réduction des inégalités et de modernisation de la fonction publique, la question de la parité constitue un enjeu central que ce soit en termes de gestion des ressources humaines notamment dans le déroulement des parcours professionnels.

A ce titre le préfet a rappelé que "le sexisme c'est toujours l'acceptation de croyances discriminatoires qui vise les femmes" et qu'il est essentiel de "faire vivre la société humaine dans son ensemble" au risque de voir "un grave recul de la société".

Pour aller plus loin