A la Une

L'Etat s'engage pour l'agenda mobilité de la métropole Aix-Marseille Provence

 
L'Etat s'engage pour l'agenda mobilité de la métropole Aix-Marseille Provence

Signature du pacte Etat-Métropole : L'Etat apporte 13,65 millions d'euros pour l'agenda mobilité de la métropole Aix-Marseille Provence.

Jean-Michel Baylet, ministre de l’Aménagement du Territoire, de la Ruralité et des Collectivités territoriales et Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille, président de la métropole d’Aix-Marseille-Provence et Stéphane Bouillon, Préfet de la région PACA, ont signé, vendredi 27 janvier, en préfecture, le pacte métropolitain d’innovation d’Aix-Marseille-Provence.

Le pacte entre l’État et les 15 métropoles françaises, signé par le Premier ministre le 6 juillet 2016, avait notamment pour enjeu de contribuer à faire des métropoles de véritables moteurs de l’aménagement du territoire et de conforter leur rôle en ce domaine. Il prévoyait une démarche d’appui au déploiement de stratégies innovantes et des moyens adaptés pour y parvenir. C’est ainsi qu’en 2017, 150 millions d’euros du Fonds de Soutien à l'Investissement Local (FSIL) seront consacrés par l’État aux pactes métropolitains d’innovation.

Le pacte métropolitain d’innovation d’Aix-Marseille-Provence est le sixième à être. Il porte l’ambition de développer un système de mobilité innovant, centré sur les attentes de l’usager, pour une métropole vaste et multipolaire.

10 millions d’euros pour initier l’ « agenda mobilité »

Par le développement du réseau métropolitain unique :

  • En lançant les études pour le MétroExpress, le futur réseau de transports urbains de toute la métropole. Ce réseau sera constitué de lignes de car à haut niveau de service, de tramways express et de trains régionaux modernisés et fiabilisés pour doubler l’usage des transports collectifs d’ici quinze ans. Treize lignes interurbaines à haute-fréquence circuleront sur 100km de sites propres autoroutiers. Des pôles d’échange adaptés et de parcs-relais optimiseront leur utilisation.
  • En développant l’outil Pilote, un site d‘information voyageur : la métropole investit dans le déploiement et l’évolution du site, généralisé à tous supports de mobilité pour permettre une information en temps réel et à terme, prédictive.
  • En facilitant l’accès au titre de transport par la création de sept agences multi-réseaux et le déploiement d’un abonnement dématérialisé unique.

Par le soutien à l’innovation au service de la mobilité durable :

  • Avec l’expérimentation par la métropole du Businova, un véhicule de transport urbain à haut niveau de performance technique, économique et écologique ainsi que de la navette électrique autonome Navya, pour des circulations urbaines propres.
  • Avec la structuration de la filière numérique et l’assise de la French tech autour d’un lieu totem, au centre de la métropole pour accompagner, accélérer, valoriser des start-up créatrices des solutions qui concourent au progrès du secteur de la mobilité intelligente.

3,15 millions d'euros pour encourager l'activité portuaire

Le grand port maritime de Marseille, premier port de France, est un des rares pôles portuaires européens réellement multimodal. Le pacte accompagne le smartport, développement d’outils logistiques et portuaires de pointe pour faire du secteur un véritable moteur de croissance et d’emplois.
Cela comprend :

  • La réalisation d’un schéma directeur métropolitain du réseau de fibre optique et le raccordement des sites portuaires au très haut débit, pour optimiser les connectivités des différentes zones économiques de la métropole. Deux zones stratégiques sont identifiées : la zone portuaire de Marseille avec l’implantation d’Interxions et la zone portuaire de Fos, dotée d’une offre foncière importante.
  • La diminution de la pollution des bateaux en réparation en substituant l’énergie électrique au fioul, actuellement utilisé. L’objectif est de diviser par 7 les émissions en souffre à l’horizon 2020 et penser une solution électrique avec une part d’autoconsommation.
  • La fluidification des déplacements sur l’ensemble de la zone industrielle et portuaire par une signalétique et un adressage portuaire intelligent, assurant ainsi une meilleure lisibilité donc une sécurisation accrue de la desserte.
  • La mise en place d’un réseau organisé et géré par un opérateur unique pour relier les hubs naturels et les zones de chalandise.

Enfin, 0,5 millions d’euros seront dédiés à des études menées par les deux agences d’urbanisme d’Aix-en-Provence et de Marseille, dans le but de renforcer les coopérations entre les six territoires qui composent la grande métropole.

Retrouvez ici le communiqué et le dossier de presse

> CP - Pacte Métropolitain d'Innovation - 270117 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,17 Mb

> DP-Pacte-Etat-metropoles - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 3,09 Mb

Pour aller plus loin  www.territoires.gouv.fr