A la Une

Hausse des températures : préparez vous pour que tout se passe bien !

 
Hausse des températures : préparez vous pour que tout se passe bien !

En ce début de période estivale et en prévision des épisodes de chaleur à venir, petit rappel des conseils simples à adopter par tous, mais surtout par les personnes fragiles les plus à risques

Protégez-vous de la chaleur :

- fermez fenêtres et volets, notamment sur les façades exposées au soleil; maintenez fenêtres et volets fermés tant que la température extérieure est supérieure à la température intérieure ; ouvrez la nuit en provoquant des courants d’air,
- exposez-vous le moins possible au soleil et évitez de sortir aux heures les plus chaudes,
- portez des vêtements légers, amples et de couleur claire.

Rafraîchissez-vous :

- restez à l’intérieur dans un espace frais, si possible climatisé,
- prenez régulièrement des douches ou bains et/ou humidifiez-vous le corps.

Buvez régulièrement :

- buvez, sans attendre d’avoir soif,
- ne consommez pas d’alcool qui altère les capacités de lutte contre la chaleur et favorise la déshydratation.

Demandez conseil à votre médecin, votre pharmacien :

- n’hésitez pas à consulter votre médecin traitant ou demander conseil à votre pharmacien, si vous ou quelqu’un de votre entourage ressentez les symptômes d’un coup de chaleur (étourdissements, maux de têtes violents, grande fatigue, nausées, crampes musculaires…)

Si vous avez connaissance d’une personne se trouvant en difficulté du fait de ces fortes chaleurs, n’hésitez pas à appeler les services de secours :

- le 15, numéro d'appel gratuit des services d'aide médicale d'urgence (SAMUService d'aide médicale urgente),
- le 115, numéro d'appel gratuit du SAMUService d'aide médicale urgente social, qui a pour mission d'informer, orienter et rechercher un hébergement pour les personnes sans domicile fixe.

En amont des fortes chaleurs, les personnes fragiles peuvent par ailleurs, en lien avec leur entourage :

- prévoir le matériel nécessaire pour lutter contre la chaleur : brumisateur, ventilateur….
- faire une liste des lieux climatisés (ou frais) où se rafraîchir près de chez elles : grande surface, commerce, cinéma, musée…
- ne pas hésiter à demander conseil à leur médecin traitant, tout particulièrement en cas de problème de santé ou de traitement médicamenteux régulier (adaptation de doses par exemple).

Si vous connaissez des personnes âgées, handicapées ou fragiles qui sont isolées, incitez les à s’inscrire sur la liste mise à leur disposition par chaque mairie afin de recevoir de l’aide de bénévoles, et, pendant une vague de chaleur, prenez de leurs nouvelles régulièrement.

Le plan national canicule

Le plan national canicule dont l'élaboration est pilotée par le ministère chargé de la santé comporte quatre niveaux :

Le niveau 1 correspond au niveau de vigilance verte pour le paramètre « canicule » de la carte de Météo-France : il engage l’évaluation systématique des risques météorologiques par Météo-France et des risques sanitaires par l’Institut de veille sanitaire (InVSInstitut national de veille sanitaire), ainsi que la diffusion des documents d’information aux Agences régionales de santé, établissements de santé, collectivités locales, associations, etc. ;

Le niveau 2 correspond au niveau de vigilance jaune pour le paramètre « canicule » de la carte de Météo-France : il engage principalement un niveau de veille renforcée, d’anticipation et de préparation à un renforcement des mesures de gestion par les Agences régionales de santé (ARSAgence Régionale de Santé), notamment via la mise en oeuvre d’actions de communication locales et ciblées.

Le niveau 3 ou « Alerte canicule » correspond au niveau de vigilance orange pour le paramètre « canicule » de la carte de Météo-France : déclenché par les préfets de départements, en lien avec les Agences régionales de santé (ARSAgence Régionale de Santé), il engage la mise en oeuvre d’actions de prévention, de communication et de gestion spécifiques par les services publics et les acteurs territoriaux de façon adaptée à l’intensité et à la durée du phénomène (l’InVSInstitut national de veille sanitaire analyse pour sa part les indicateurs sanitaires en lien avec la chaleur afin de détecter un éventuel impact de la canicule) ;

Le niveau 4 correspond au niveau de vigilance rouge pour le paramètre « canicule » de la carte de Météo-France (canicule avérée exceptionnelle, très intense et durable) : il engage une mobilisation maximale des services de l’Etat et des autorités sanitaires notamment avec l’activation de la Cellule interministérielle de crise (CIC), qui regroupe l’ensemble des ministères concernés. Cette situation entraine le renforcement de toutes les mesures de gestion et de communication existantes et la mise en oeuvre de mesures exceptionnelles, notamment un dispositif de communication « d’urgence ».

Les conseils de prévention, ainsi que les outils élaborés par le ministère chargé de la santé et l’Institut national d’éducation et de prévention pour la santé (INPESInstitut national de prévention et d'éducation pour la santé) figurent sur les sites internet du ministère et de l’Institut.

Vous pouvez consulter en particulier les pages suivantes :
http://www.sante.gouv.fr/canicule-et-chaleurs-extremes.html
http://www.inpes.sante.fr/10000/themes/evenement_climatique/canicule/canicule-outils.asp

Sur le site de l'ARS Paca http://www.ars.paca.sante.fr/Canicule-et-chaleurs-extremes.181685.0.html