A la Une

Exercice de sécurité civile sur le CEA Cadarache

 
Exercice de sécurité civile sur le CEA Cadarache

Les préfectures des Bouches-du-Rhône, des Alpes de Haute-Provence, Var et Vaucluse organisent dans la journée du 23 juin 2015 un exercice de sécurité civile sur le CEA de Cadarache.

Le CEA de Cadarache, situé sur la commune de Saint Paul Lez Durance, est un établissement hébergeant des activités de recherche expérimentale et de développement dans le domaine des réacteurs nucléaires et diverses applications de l’énergie nucléaire.

Pour cette raison, ce site fait l’objet d’un Plan Particulier d’Intervention (PPI) qui définit l’organisation des secours, en vue de la protection des populations, des biens et de l’environnement, en cas de sinistre dépassant les limites du centre.

En dépit des précautions prises, un accident nucléaire grave reste possible en France. Ses conséquences peuvent néanmoins être limitées par des actions de protection adaptées.

La direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises du Ministère de l’Intérieur testera la coordination interdépartementale des pouvoirs publics et l’articulation avec l’échelon zonal. Le scénario sécurité civile et sûreté nucléaire sera joué en météo réelle et piloté par l’IRSN et le CEA. Il s’agira aussi d’entraîner le centre de Cadarache à la gestion de l’événement et de tester la coordination des autorités de sûreté.

Chaque année, une dizaine d’exercice est organisée pour entraîner les différents acteurs de la crise.

L’objectif étant de protéger la population, les travailleurs et l’environnement.

Le rôle de chacun

Les pouvoirs publics :

Le gouvernement appuie et coordonne les actions de secours menées dans le territoire.

Le préfet est le directeur des opérations de secours, il déclenche le plan Orsec et le plan particulier d’intervention. Ces plans prévoient l’organisation de l’ensemble des moyens de secours et d’intervention disponibles. Des cellules de crise locales et nationales conjuguent leurs efforts pour limiter les effets sanitaires de l’accident.

Le préfet organise la mise à l’abri de la population, la distribution et la prise de comprimés d’iode stable ainsi que l’évacuation des populations.

Les services de secours : sécurité civile, pompiers, Samu, gendarmerie, police... interviennent sur le terrain conformément aux décisions du préfet.

L’autorité de sûreté nucléaire contrôle les actions de l’exploitant, conseille les autorités quant aux actions de protection des populations, informe la population et les médias.

L’IRSN apporte une expertise technique à l’ASN. Il calcule le rejet radioactif possible et évalue les doses et donc le risque sur le territoire.

L’exploitant nucléaire :

Il est l’industriel responsable de l’installation et met en œuvre le plan d’urgence interne. Il intervient pour éviter ou limiter les fuites radioactives et protège en même temps le personnel travaillant sur le site nucléaire. Il informe les pouvoirs publics de l’évolution de la situation.

En savoir plus

> Consulter le dossier de presse - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 1,62 Mb

> La fiche d'infos sur les situations d'urgence nucléaire - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 3,34 Mb

Le site du CEA Cadarche www-cadarache.cea.fr/

Le site de l'IRSN www.irsn.fr/FR/Pages/Home.aspx

Le site de l'ASN www.asn.fr/L-ASN/ASN-en-region/Division-de-Marseille