A la Une

Emplois de la croissance verte

 

La loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte et les actions qui l’accompagnement vont permettre de créer plus de 100 000 emplois verts en trois ans. En fixant des normes ambitieuses et en donnant de la visibilité aux entreprises, la loi favorise l’innovation et la création d’emplois. Depuis 2014, 20 000 ont été créés ou sauvegardés.
 
Le classement mondial des entreprises leader par secteur d'activité économique montre que les entreprises françaises sont les premières dans les secteurs de l’énergie, de l’équipement électrique, de l’aéronautique, du bâtiment, des constructions automobiles, des transports ferroviaires etc.

 

  • Secteur du bâtiment

L’emploi a progressé de 9 % dans le secteur de la rénovation énergétique du bâtiment. Le Crédit d’impôt transition énergétique (CITE) et la TVATaxe sur la valeur ajoutée réduite à 5,5 % sur les travaux de rénovation énergétique sont salués par les professionnels du bâtiment. Dans le secteur de la fabrication et de la pose de fenêtres, 8 000 emplois ont ainsi été préservés ou créés en 2015. En 2016, le cumul du CITE et de l’éco prêt à taux zéro permettra d’amplifier cette dynamique.

 

  • Secteur des énergies renouvelables

Le secteur des énergies renouvelables a connu une croissance de ses effectifs de 13 % entre 2012 et 2015. Le ministère chargé de l’environnement soutient fortement ce secteur.
 
 Depuis 2014, trois appels d’offres ont été lancés dans la filière photovoltaïque. Ils devraient générer 1 milliard d'euros d'investissements et plus de 5 000 emplois.
 
 De même, le 8 février 2016 a été lancé un appel d’offres sur 3 ans, dédié à la méthanisation et au bois-énergie. Ce dispositif s’ajoute au "plan 1 500 méthaniseurs" et à l’appel à projets "Dynamic bois" qui mobilise 35 millions d’euros pour soutenir les entreprises productrices de biomasse locale.
 
 Plus de 2 000 emplois ont été créés dans la filière éolienne en 2014. Deux appels d’offres concernant l’éolien en mer posé ont été lancés pour une capacité totale de 3000 MW. La perspective d'un troisième appel d'offres au large de Dunkerque vient d’être annoncée.
 
 Le soutien aux filières des énergies renouvelables se traduit aussi par l’émergence d’innovations de rupture comme la route solaire pour laquelle 5 millions d’euros ont été débloqués.

 

  • Secteur des véhicules électriques

Le secteur des véhicules propres (électriques et hybrides) a multiplié par trois ses effectifs entre 2012 et 2015. Les ventes de voitures électriques enregistrent une croissance constante avec une accélération de 64 % en 2015. Avec 4 000 nouvelles immatriculations depuis début 2016, la France est devenue le premier marché européen.
 
 La mise en place de la prime à la conversion, cumulable avec le bonus écologique et ouvrant droit à une aide de 10 000 € pour l’achat d’un véhicule électrique en remplacement d’un diesel de plus de dix ans, a largement bénéficié à la filière.

 

  • La nouvelle France industrielle dans le secteur de la croissance verte

Parmi les neuf solutions industrielles de la Nouvelle France industrielle, trois ciblent précisément les filières de croissance verte avec un important potentiel de créations d’emplois : 25 000 dans le secteur des déchets et de la chimie verte, et 25 000 dans les secteurs de la mobilité écologique et du stockage de l’énergie.

 

  • La Banque publique d’investissement

En un an, 128 M€ de prêts verts ont été attribués à des petites et moyennes entreprises pour des projets industriels pour la transition écologique et énergétique. Afin d’accélérer la distribution du prêt vert, il sera prolongé jusqu'à fin 2017 et étendu au secteur des services.

 

  • Le Programme d’investissements d’avenir 

Le Programme "Véhicules et transports du futur" a permis de soutenir 202 projets pour 643,7 M€ d’aides financières. Le programme "Démonstrateurs de la transition énergétique et écologique" a permis de soutenir 147 projets pour 970,2 M€ d’aides financières.
 
 L’Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEMEagence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) a permis de soutenir plusieurs dizaine de milliers  de projets depuis 2014. Depuis 2014, plus d’un milliard d’euros de soutiens issus directement du budget de l’agence a été accordé à plus de 15 000 opérations. Le "Fonds chaleur" a permis de soutenir plus de 700 projets de réseaux de chaleur et chaufferies renouvelables pour 400 millions d’euros. Le "Fonds déchets" a mobilisé plus de 350 millions d’euros d’aides aux entreprises et aux collectivités. Enfin, 500 millions d’euros du Programme d’investissements d’avenir (PIA) ont soutenu 160 projets innovants pour un total de plus de 800 millions d’euros d’investissements.

 

  • Le doublement des territoires à énergie positive pour la croissance verte

Les territoires à énergie positive créés par la loi  relative à la transition énergétique pour la croissance verte ont pour objectif de produire plus d’énergie qu’ils n’en consomment, en lançant des travaux d’économies d’énergie et des chantiers de production d’énergies renouvelables. 
 
 En 2015, plus de 200 territoires ont été accompagnés. Aujourd’hui 400 territoires sont labellisés et bénéficient du soutien du Fonds de financement de la transition énergétique, pour plus de 850 millions d’euros de travaux générés au total.
 
 Grâce aux travaux engagés pour la rénovation énergétique de 350 bâtiments publics, comme pour la modernisation de l’éclairage public (115 000 ampoules remplacées), 180 000 tonnes de CO2 ont pu être évitées annuellement, soit l’équivalent de la consommation annuelle de plus de 70 000 voitures.

 

  • 50 start-up de la "Green Tech Verte" soutenues par l’État

Après avoir organisé le "Climate Change Challenge" (C3) lors de la COP 21, en vue de faire émerger des start-up du climat, le Gouvernement lance "La Green Tech Verte". Ce dispositif permet de mobiliser 15 millions d’euros du Programme d’investissements d’avenir  au bénéfice de 50 start-up dans les domaines des réseaux intelligents, des compteurs communicants, de la maquette numérique, et autres applications numériques de la croissance verte.

Pour en savoir plus:
http://www.gouvernement.fr/action/la-transition-energetique-pour-la-croissance-verte